Editions du Cerf

  • Nègre de blancs

    Albert Batihe

    • Editions du cerf
    • 27 Janvier 2022

    Entrepreneur, formateur, figure de Canal+, fils d'immigrés camerounais et 100 % Français, Albert Batihe dénonce, avec une plume trempée dans le vitriol, l'humour et la douceur, les fausses idées de tous bords sur la condition noire en France. Un festival de révélations étonnantes et de formules décapantes au service d'un idéal : l'assimilation réussie. Libérateur. " Pourquoi nègre de blancs ? Je suis considéré dans mon milieu comme l'un des meilleurs communicants de ma génération. Mes idées, je les ai vendues à beaucoup de blancs. C'est tout le temps parti du même exercice : une feuille de papier et un stylo. Eh bien mes amis, c'est bien ça que vous appelez un nègre, non ? "
    Dire leurs quatre vérités aux noirs comme aux blancs. Prendre de front les préjugés respectifs des uns et des autres. Raconter avec un humour ravageur, une plume polémique et une extrême douceur, son combat contre le mot d'ordre de son enfance : " Reste à ta place "... Albert Batihe n'aura cessé de faire bouger les lignes et d'abattre les murs. Le voilà qui bouscule ici toutes les idées reçues. Blanc sur noir. Noir sur blanc.
    Voici son histoire. Voici sa méthode. Voici son manifeste.
    Un livre libérateur pour tous les enfants de France.

  • Qu'est-ce que la résilience ? Comment survivre face à l'adversité ? Comment peut-on se retrouver par deux fois orphelin, parvenir à sortir la tête de l'eau, de la précarité à la réussite, des ténèbres à la lumière ? C'est à ces questions que répond Stéphane Jacquot, à partir de sa propre expérience, en se livrant à un récit de vie sans concession.
    Il n'est pas ici seulement question de gravir les échelons sociaux, mais ceux également, impalpables et douloureux, de la guérison. Tomber, se relever, autant de fois qu'on le peut ; devenir secrétaire national d'un grand parti, puis conseiller d'un candidat à l'élection présidentielle. C'est aussi le monde politique que Stéphane Jacquot nous dépeint sans fard, où le meilleur et le pire de l'humain se côtoient. Enfin, s'effaçant lui-même, il nous transmet les témoignages d'autres résilients face à la maladie, à la rue, à la mort, aux épreuves de toutes sortes.
    Un livre fort, beau, sincère, qui vous prend tout entier. Un manuel de combat, un concentré d'espoir.

  • Sarcelles 1990 ou la cité des diversités et des communautés heureuses. Sarcelles 2020 ou la cité des divisions et des rivalités identitaires.
    Revenant dans cette ville-symbole dont elle est originaire, la journaliste Noémie Halioua découvre une réalité bien différente. La cité-dortoir, qui s'était si longtemps voulue rebelle à la malédiction de la banlieue, n'est plus ce qu'elle était. Juifs, chrétiens et musulmans qui la peuplaient et rêvaient d'une société nouvelle, brassant les cultes et les cultures, dépassant les barrières des langues et des coutumes, sont rattrapés par la guerre des identités. Ainsi débute le règne de l'hostilité.
    Chronique d'une enfance douce, récit initiatique, enquête sociologique de terrain, mais aussi essai politique sur la faillite du multiculturalisme, miroir nostalgique et émouvant d'un monde en train de disparaître, ce livre fort et aigu décrit les fractures de la France d'aujourd'hui.
    Un livre décisif, incarné, au féminin, superbement écrit, sur le grand malaise français.

  • Les deux universités : postmodernisme, néo-feminisme, wokisme et autres doctrines contre la science Nouv.

    Il fallait l'universitaire québécois Robert Leroux pour nous dire, traversant l'Atlantique, ce qu'est la réalité au quotidien du woke et comment une prétendue déconstruction des savoirs aboutit à la destruction de la connaissance. Un cri d'alarme puissant. Un éloge de la raison. L'Université traverse une crise sans précédent. Elle est violemment attaquée, en ses divers aspects, par des extrémistes de gauche et des militants zélés, notamment issus des mouvements
    woke et néo-féministes. Mais ces attaques se heurtent à une résistance. Des chercheurs rigoureux s'y opposent, eux qui sont, d'ailleurs, souvent marginalisés dès lors qu'ils défendent une vision traditionnelle du savoir. Ce sont donc deux Universités qui s'affrontent, destinées à se quereller sans espoir de réconciliation.
    L'Université va-t-elle s'autodétruire ou parviendra-t-elle à survivre à cette nouvelle emprise ? Le moment est en tout cas décisif, pour elle et pour les disciplines que l'on y enseigne. Idéologie contre savoir, tel est l'enjeu. Un enjeu qui concerne la pérennité de l'Université, et que cet ouvrage analyse avec rigueur et lucidité.
    Un éloge de la raison, nourri aux sources de cette lutte telle qu'elle se déroule sur le continent américain, et qui en précise les défis pour l'Europe et pour la France.

  • Les juifs de France

    Robert Mauss

    • Editions du cerf
    • 21 Octobre 2021

    De nouveau, il ne fait pas bon être juif en France. Du massacre d'Ilan Hamili aux attentats islamistes, un nouvel antisémitisme a tissé sa toile. Un livre nécessaire pour comprendre ce mal qui gangrène la France. Ce n'est jamais bon signe quand on recommence à s'en prendre aux juifs. Aujourd'hui, alors qu'ils ne représentent pas 1% de la population française, ils subissent une violence raciste sur deux.
    L'antisémitisme connaît un fort regain qu'encouragent les réseaux sociaux. Il est entretenu par la folle haine d'Israël. Il se nourrit des complotismes d'extrême droite et d'extrême gauche. Il grandit sous la rivalité des communautarismes. Il explose avec l'essor de l'islamisme. Dans le même temps, paradoxalement, la vie juive en France n'a jamais été aussi dynamique de toute son histoire.
    Qui sont vraiment nos compatriotes de confession ou de culture juive ? Le journaliste Robert Mauss a demandé à une bonne vingtaine d'entre eux de retracer leur passé, de décrire leur présent, d'envisager leur avenir. Responsables institutionnels, personnalités publiques ou citoyens ordinaires, ils se racontent. Certains expriment l'optimisme vital propre au peuple de la Bible. D'autres, l'inquiétude politique d'une minorité agressée. D'autres encore, le désir radical de l'exil.
    Quarante ans après
    Juifs et Français, l'ouvrage phare d'André Harris et Alain de Sédouy, cette enquête de terrain révèle comme jamais une réalité française sans laquelle la France ne serait pas ce qu'elle est.
    À lire absolument. Pour savoir et pour comprendre. Pour prévoir et pour parer.

  • Réunis par l'Institut européen en science des religions, Régis Debray et Jean-François Colosimo entrent en dialogue. Que reste-t-il aujourd'hui de la laïcité ? Et de la France au sein de la mondialisation des croyances ? Une interrogation sans concession sur notre exception.
    Face aux actes de barbarie qui frappent la France, où en est la République ? État, Église, nation, laïcité, que signifient aujourd'hui ces mots au sein d'un paysage confessionnel troublé, mais aussi d'un environnement international hostile ? Comment distinguer entre le culte et la culture ? Et pourquoi est-il urgent de réaffirmer la séparation du politique et du religieux ?
    Ces questions animent le dialogue entre Régis Debray, Didier Leschi et Jean-François Colosimo qui précède, dans ce livre, les commentaires personnels de chacun d'eux. Balayant l'histoire et l'actualité, leurs désaccords mêmes contribuent à éclairer un accord essentiel : nous ne saurions céder à la peur car l'exception française est plus que jamais indispensable à l'ordre du monde.
    Un appel à l'intelligence et à la lucidité.

  • Pourquoi la méditation ne suffit pas

    Bernard Minvielle

    • Editions du cerf
    • 9 Septembre 2021

    Formations en ligne, stages, applis : la méditation est partout. Son succès révèle en creux le stress, le mal-être diffus ou l'inconsistance de nos existences. Mais la méditation peut-elle tout résoudre ? N'est-ce pas trop lui demander ?
    Sans nier son apport, Bernard Minvielle se tourne vers d'autres maîtres : les spirituels du Carmel. Il dialogue avec eux, les interroge, leur soumet nos questionnements essentiels : Comment libérer sa liberté ? Faut-il avoir peur de la vérité ? L'amour a-t-il ses chemins, ses lois ? Que penser de l'homme ? de Dieu ? Comment prier ? Comment affronter la mort ?
    Loin d'être les hallucinés extatiques que l'on imagine, ces maîtres apparaissent comme des experts en humanité, passionnants, souvent bouleversants, toujours stimulants.
    La force de leurs témoignages et leur profonde sagesse dilatent l'espace de nos vies, bien au-delà des ressources de la méditation et comme à l'infini.
    Ils offrent un traité magistral du métier de vivre.
    Historien et théologien, Bernard Minvielle enseigne la spiritualité au Studium de Notre-Dame de Vie. Il est l'auteur, entre autres, de Qui est mystique ?
    , une somme sur les débats savants en la matière dans l'Europe de la première partie du xxe siècle.

  • Le vieillissement : à la croisée des projets

    ,

    • Editions du cerf
    • 14 Octobre 2021

    Paradoxe propre à notre époque, où les plus relégués sont aussi les plus nombreux. Haro sur l'âgisme avec cet essai rafraîchissant, inventif, résolument moderne, qui redonne aux aînés la place qui leur échoie. Par le savant professeur et la parlementaire experte les plus engagés sur ce front de société et de civilisation. Comment, dans une société vieillissante, est-il encore envisageable d'exclure les aînés ? Pourquoi sont-ils traités comme des citoyens de seconde zone ? Et pourquoi, dans la sphère politique, l'âge n'est traité qu'au prisme de la dépendance ?
    Un autre modèle de société est possible, affirment la députée Audrey Dufeu et le professeur Gilles Berrut, une écologie humaine qui considère les personnes âgées comme une force vive de la nation et des véritables moteurs de l'inclusion sociale et citoyenne.
    Plus qu'un manifeste politique, c'est un traité de l'inclusion qui ne se limite pas aux aspects sanitaires et médico-sociaux. La famille, la vie associative et économique, les mobilités, la ville, la culture sont autant de champs qui doivent être repensés dans une nouvelle dynamique, plus humaine, pour relier davantage les générations entre elles.
    Parce que l'âge fait l'humanité, bien plus que la vitesse ou que la performance, et qu'il concerne chacun tôt ou tard. Parce qu'il est urgent de renouer avec la dignité.
    Un manuel de combat inventif et résolument moderne contre l'âgisme qui sévit en France, pour accompagner concrètement l'édification du " monde d'après ".

  • GPA : le grand bluff

    Céline Revel-Dumas

    • Editions du cerf
    • 16 Septembre 2021

    Nul besoin d'être croyant pour s'interroger sur la GPA. C'est en journaliste que Céline Revel-Dumas révèle les dessous et les non-dits de cette marchandisation inédite des corps. Un document plein de révélations, un essai fort de contestation. Une femme généreuse et compréhensive remettant tout sourire un enfant à un couple infertile qui l'a toujours attendu. Comment ne pas être ému devant cette vision du bonheur ? D'autant que les partisans de la gestation pour autrui se réclament de principes qui définissent notre société : liberté-égalité-solidarité. Mais qu'en est-il exactement ?
    Au terme d'une enquête rigoureuse qui convoque acteurs de la GPA, journalistes du monde entier, sociologues, philosophes, historiens et psychologues,
    GPA, le Grand Bluff met en lumière les vérités dérangeantes occultées dans le débat public, qui se résume bien souvent à distinguer une GPA commerciale d'une GPA prétendument " éthique ".
    Un essai coup de poing, sans concession, qui dénonce un scandale éthique et les velléités de légalisation qui menacent la France, où les couples sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l'étranger pour recourir à une GPA. Et qui met au jour la réalité d'une pratique qui ébranle profondément les principes qui constituent le coeur même de notre société.

  • L'islamisme militant peut-il subvertir les institutions et la vie politique en instrumentalisant la démocratie ? C'est à cette question cruciale que répond l'ex-maire de Sarcelles François Pupponi, homme de gauche amoureux de la diversité, mais inflexible sur la République. L'islamisme militant peut-il subvertir les institutions et la vie politique en instrumentalisant la démocratie ?
    C'est à cette question cruciale aujourd'hui que répond celui qui fut longtemps maire de Sarcelles, François Pupponi. Cet homme de gauche amoureux de la diversité, mais inflexible sur la République, révèle l'impensable : s'implantant dans les quartiers, infiltrant les associations et les partis, se jouant des règles et des lois, c'est à une conquête confessionnelle et communautariste des leviers de pouvoir que se livrent désormais les salafistes - à commencer par les municipalités des banlieues des grandes agglomérations urbaines.
    Comment les contrer ? Comment les combattre ?
    Contre les errances idéologiques des islamo-gauchistes, les lâches démissions électoralistes et les calculs des réseaux qui veulent influencer le parlement et le gouvernement, ce livre est une défense des idéaux universalistes et, en premier lieu, pour les musulmans.
    Des révélations-chocs.
    Une formidable apologie du véritable vivre-ensemble.

  • Voici l'histoire d'une pandémie attendue et qui n'arriva pas. Et d'une autre qui arriva sans prévenir. Alors qu'on avait défait tout ce qui avait été construit contre la précédente.
    Voici une somme historique d'alertes et de rapports multiples qui auraient dû nous permettre de combattre la Covid-19. Et sans avoir à choisir entre la santé et l'emploi, entre les victimes sanitaires et les victimes sociales.
    Voici le document le plus complet, puisé dans les meilleures sources historiques, administratives et médicales.
    Le premier ouvrage total qui permet de se faire une idée par soi-même, sans intermédiaire.
    Une somme totale, synthétique et critique, fondée sur les documents essentiels donnés en annexes.
    Un
    real Book contre les
    Fake News.
    Pour comprendre hier.
    Pour juger aujourd'hui.
    Et surtout pour se préparer à demain.

  • Prêtres, envers et malgré tout ?

    Cédric Burgun

    • Editions du cerf
    • 19 Septembre 2019

    Des prêtres sont coupables de pédophilie. Il faut donner la parole aux victimes. C'est justice. Des prêtres se suicident. Le silence recouvre leur geste. A rebours des idées reçues, la crise que traverse l'Eglise nous appelle à une redécouverte de l'autorité spirituelle. Un livre-choc sur la vérité des curés de France.
    Des prêtres sont coupables de pédophilie. Il faut donner la parole aux victimes. C'est justice. Des prêtres se suicident. Le silence recouvre leur geste. Hors de l'Église mais aussi dans l'Église. Une crise ne saurait effacer un abandon. La souffrance qu'elle cause vient s'ajouter à d'autres, devenues l'ordinaire des vies consacrées.
    Quelle est leur source ? La dureté de l'institution ? La dureté de l'adhésion ? La dureté de la mission ? Quel est l'impact de la sécularisation ? Comment exprimer la solitude du sacerdoce ? Peut-on se contenter de dénoncer le cléricalisme ?
    Ou le prêtre n'est-il pas fils engendré et accompagné par l'évêque pour se faire père à son tour ? C'est l'amour paternel qui fait la prêtrise et le manque de paternité reçue et donnée, qui la vide de son sens.
    À rebours des idées reçues, cette crise nous appelle à une redécouverte de l'autorité spirituelle.
    Un livre-choc sur certains aspects du sacerdoce en France.

  • Par ici la monnaie ! petite métaphysique du fric

    Paul Clavier

    • Editions du cerf
    • 4 Juin 2020

    Hier, la monnaie et le crédit facilitaient l'échange. Aujourd'hui, ils divisent et écrasent. Le coupable désigné est vite trouvé : ce serait la finance internationale. Ce qui nous évite de nous interroger sur le tréfonds de nos mentalités. Un essai corrosif pour, enfin, régler nos comptes avec l'argent.
    La monnaie ? Inventée, croyait-on, pour faciliter l'échange des biens et des services, elle est devenue signe de division et facteur d'inégalité.
    Le crédit ? Instauré pour faire circuler la monnaie et libérer l'initiative, il a fini par écraser États et particuliers sous le poids de la dette.
    Le coupable tout trouvé, c'est " la finance " : marchés dérégulés, actionnaires sans coeur, fonds d'investissement indifférents au sort de la planète. Mais à quoi bon dénoncer la cupidité des uns et la rapacité des autres, si on n'en dévoile pas les ressorts ? La source de notre asservissement est peut-être cachée dans le tréfonds de nos mentalités. Et si le vilain petit financier, c'était chacune et chacun d'entre nous ?
    Face à un krach boursier ou une pandémie, l'État est capable de s'endetter massivement. Ce qui repose la question de fond : qui, en définitive, doit quoi à qui ?
    Enjambant les débats ésotériques, cette Petite métaphysique du fric interroge ce qu'est la monnaie dans nos têtes, ce qu'elle devient entre nos mains, et défie notre tendance à désigner les coupables sans nous remettre en cause.

  • De la paternité spirituelle et de ses contrefacons

    Pavel Syssoev

    • Editions du cerf
    • 24 Septembre 2020

    Ils se disent pères spirituels, directeurs de conscience, guides, éveilleurs. Trop souvent ils ne sont que des gourous. Comment distinguer l'accompagnateur du charlatan, dominateur et manipulateur ? Comment rompre avec les scandaleuses impostures qui ruinent les Églises ? Un guide enfin sûr !
    Plus jamais ça ! La tempête révélant les crimes des fondateurs s'abat sur l'Église catholique. L'effort de transparence ne saurait pourtant se résumer, prévient Pavel Syssoev, à établir la comptabilité du passé. Avant le viol physique, il y a le viol psychique. Derrière l'abus sexuel, se tient l'abus spirituel. Les deux participent de l'abus de pouvoir et c'est toute une représentation de l'autorité qu'il s'agit d'évangéliser sans cesse.
    Sous le prétexte de favoriser les charismes, la vague spiritualiste des guides de la contemplation a tourné à l'épidémie assassine des gourous de la domination. Le conseiller de l'âme s'érige progressivement en maître de tout. Il est prêtre, mais aussi laïc. Homme, mais aussi femme. Chef de communauté, mais aussi franctireur. Invariablement, il dit apporter la liberté et réclame la servilité. Il met la paternité spirituelle au service de ses intérêts propres.
    Dressant l'histoire de la direction spirituelle, précisant ses formes et ses limites, analysant ses déviations, Pavel Syssoev appelle à une prise de conscience radicale sur ce mal qui est à la racine des maux actuels. Puisant dans la Tradition, il donne aussi le cadre et les repères indispensables à la reconstruction d'une authentique relation de paternité spirituelle.
    Un livre tranchant qui s'adresse à tous ceux qui désirent le renouveau de la vie spirituelle dans l'Église.
    Dominicain, théologien enseignant la philosophie, Pavel Syssoev est spécialiste de l'histoire des doctrines et prédicateur des retraites. Il a reçu la charge d'être le prédicateur du pèlerinage du Rosaire à Lourdes en 2020.

  • La spiritualité est américaine

    Jean-Marie Gueullette

    • Editions du cerf
    • 18 Mars 2021

    Le New Age a suivi le New Deal, et le pot-pourri spirituel, le libre-échange économique. Comment sommes-nous devenus Américains dans nos croyances et nos dévotions ? Qu'en penser et qu'en faire ? Une critique avisée, féconde et indispensable du supermarché du bien-être.
    Quatre millions de Français déclarent s'être consacrés à la méditation en 2019 : rien de plus commun, apparemment, que cette pratique. Rien de plus banal que d'être convaincu que la spiritualité est bien plus riche que la religion.
    Bien des idées reçues sur un tel engouement méritent cependant d'être questionnées. Ce mouvement n'est en rien nouveau. Ses racines ne résident pas dans les sagesses asiatiques. Ses maîtres ne viennent pas du fond des âges.
    Il fallait Jean-Marie Gueullette et son expertise dans ces domaines pour interroger nos approximations, analyser nos attractions et nous conduire à la source de ce phénomène. La spiritualité telle qu'on la conçoit aujourd'hui en Europe est une héritière directe de celle qui s'est développée depuis trois siècles aux États-Unis : au lieu de nous orientaliser, nous nous américanisons.
    Un tel enracinement pose bien des questions : la spiritualité est-elle plus profonde que la religion ? Comment et à quelles conditions la foi chrétienne peut-elle dialoguer avec ces spiritualités ? Sans jamais en médire, interrogeant avec beaucoup d'intelligence l'attrait de la méditation, des démarches psychospirituelles ou du lien entre nature et spiritualité, Jean-Marie Gueullette donne ici la synthèse de nombreuses études publiées en anglais sur ces questions.

  • La relève ; portraits d'une jeunesse de banlieue

    Claire Marin

    • Editions du cerf
    • 23 Février 2018

    Qui sont " les jeunes de banlieue " ? Qui sont ces grands enfants à peine sortis de l'adolescence, mais déjà marqués par les épreuves, les drames de l'exil et de la misère ? Quelles sont les tensions et les forces qui traversent leurs vies, qui les portent

  • Ce que sont devenus les péchés capitaux

    Christian Godin

    • Editions du cerf
    • 6 Avril 2018

    Nous vivons aujourd'hui une révolution morale et psychologique. Ce que sont devenus les sept péchés capitaux se propose d'analyser ce bouleversement à travers la façon dont nous concevons désormais l'avarice, la paresse, la gourmandise, la colère, la luxu

  • o Comment est née l'idéologie transhumaniste ? o Comment est-on passé de la volonté d'améliorer les conditions de la vie humaine au fantasme d'une nature humaine profondément modifiée ? o Le transhumanisme est-il une utopie réalisable ? o Quels en sont le

  • Pandémie 2020 ; éthique, société, politique

    Collectif

    • Editions du cerf
    • 8 Octobre 2020

    Contre l'emprise du seul discours biologique, le grand éthicien français sollicité par tous les médias explique, avec son équipe inégalée de cent chercheurs, quels sont, un à un, les véritables enjeux de l'Après-pandémie. Un livre incisif, décisif pour enfin comprendre les erreurs d'aujourd'hui et relever les défis de demain.
    Personne ne pensait une pandémie envisageable dans nos sociétés modernes. Une " crise sanitaire d'ampleur " a pourtant provoqué sur le plan international un phénomène de déstabilisation et d'effondrement en jeu de dominos. Il convenait d'inventer des réponses immédiates, concrètes et agiles.
    C'est au coeur de la crise, devant les lendemains incertains, quand le surplus d'informations condamnait au silence toute analyse, qu'une équipe de cent chercheurs rassemblés autour de l'éthicien Emmanuel Hirsch a décidé d'engager la réflexion. De la philosophie à l'anthropologie, de l'économie à l'épidémiologie, de la sociologie aux sciences politiques, ils retracent pour nous ce qu'est l'expérience d'un inattendu qu'il nous faut désormais penser, intégrer et surmonter ensemble.
    L'urgence politique actuelle consiste à créer les conditions favorables aux approfondissements, aux concertations et aux arbitrages. Une crise sociale sans précédent pourrait constituer l'autre rebond de cette menace pandémique. Comment décider de choix vitaux ?
    Un livre incisif, au coeur de l'engagement, décisif pour comprendre, anticiper, se mobiliser et relever les défis d'une pandémie ou de toute autre crise sanitaire à venir.

  • Le groupe lyonnais qui a dénoncé les affaires de pédophilie dans l'Église prend la parole. Mais cette fois pour demander une grande concertation nationale afin que la France en finisse avec les violences sexuelles sur mineurs. Un cri, un appel et une sommation. Crucial.
    Dénoncer ne suffit pas. Il faut aussi réformer. Si l'on veut que cesse enfin le massacre moderne des innocents, le saccage de l'enfance abandonnée au silence et à la dénégation.
    Sans le courage de " La Parole Libérée ", l'association lyonnaise qui a révélé les violences sexuelles commises sur les plus jeunes par des religieux, jamais sans doute ce scandale n'aurait été autant connu et débattu au sein de la société française.
    Aujourd'hui, ses membres ne sauraient se satisfaire d'avoir brisé l'omerta. C'est à un véritable Ségur des violences sur mineurs qu'ils appellent. À une concertation nationale incluant les autorités, les experts, les acteurs, les victimes. Et qui sans ignorer l'ampleur de ce fléau dans l'Église, s'appliquerait à tous les lieux qu'étreint ce mal : les institutions, les écoles, les clubs, les foyers, les centres de loisirs, et hélas, les familles.
    Le glaçant état des faits que dresse ce livre blanc, et qui est sans précédent, n'est pas gratuit. Il introduit 30 préconisations claires, simples et possibles, sur les pratiques judiciaires, les politiques publiques, les lois à parfaire.
    Un livre d'information pour que l'on ne puisse plus dire : " Je ne savais pas. "
    Un livre de combat pour que nous changions ensemble la vie de millions d'enfants.

  • Combattre le voilement

    Fatiha Boudjahlat

    • Editions du cerf
    • 21 Mars 2019

    Consacrée en 2017 pour son courage intellectuel et politique, Fatiha Boudjahlat dénonce dans ce nouveau livre nos aveuglements, compromissions et lâchetés, et en appelle au sursaut de la République contre le voile.
    Au-delà du voile comme objet, c'est l'acte même du voilement qui doit susciter notre réflexion. Qu'il concerne les mamans des sorties scolaires, l'étudiante syndicaliste, la chanteuse de télécrochet ou les petites filles, le voilement signe un consentement - construit, contraint, ou consenti - à un ordre patriarcal. Le voilement se banalise, de normal, il devient norme. Le soft power islamique s'associe à l'idéologie intersectionnelle pour en faire même un vecteur d'émancipation. Qu'il n'est pas. Qu'il ne sera jamais. Qu'il n'est nulle part.
    À travers cette enquête sans précédent qui signale et déconstruit démissions politiques, confusions médiatiques, manipulations militantes et errements judiciaires, Fatiha Agag-Boudjahlat livre ici une analyse exigeante contre ce multiculturalisme qui vient, qui signe le triomphe du communautarisme et de l'assignation identitaire. Contre la belle et ambitieuse promesse républicaine.

  • Martyr ; vie et mort du père Jacques Hamel

    Jan De Volder

    • Editions du cerf
    • 23 Septembre 2016

    Le 26 juillet 2016, l'assassinat du père Jacques Hamel par des djihadistes dans l'église de Saint-Étienne du Rouvray provoque une émotion planétaire. Sans attendre, Jan De Volder se rend sur place. Il enquête sur les circonstances, minute après minute, de

  • Je crois en l'athéisme

    Emmanuel Pierrat

    • Editions du cerf
    • 2 Juillet 2020

    Ne pas croire n'est pas croire en rien. Dans une grande confession sur ses racines, y compris religieuses, l'avocat des lettres dit sa dette à l'égard de la foi perdue de son enfance, et professe son espérance. Bouleversant.
    Voici la confession d'un enfant du siècle sur l'impératif de la spiritualité au sein d'un monde en voie de déshumanisation. Se livrant comme jamais dans ce récit autobiographique, Emmanuel Pierrat revient sur son itinéraire qui fait écho à nombre de parcours contemporains.
    Comment a-t-il été cet enfant empli de foi qui a grandi au rythme des messes dominicales et des cours de catéchisme, et qui a servi l'autel auprès du curé qui lui a tant appris ? Pourquoi est-il devenu cet adulte se découvrant athée et recherchant la fraternité auprès de la maçonnerie, la sagesse dans diverses traditions anciennes ou lointaines, la paix dans une approche libre et ouverte de soi et des autres ? Mais, dès lors, à quelle éthique se fier ? À quelle espérance se confier ? En bref, à quel saint se vouer ?
    Avec brio et humour contre ce qu'il nomme " le blues de l'athée ", l'avocat des Lettres défend la redécouverte pacifiée de la verticalité et de l'altérité dans chaque moment de l'existence quotidienne. Avec style et inspiration, le président du PEN Club français s'applique à lui-même ce discernement, rouvrant pour ce faire l'Évangile.
    Une plaidoirie vivante et vibrante pour que l'amour de la culture réveille en nous ce culte de la joie qui nous vient d'ailleurs et qui ne cesse de nous convoquer au gré des tours et détours de notre destinée.

  • Le grand détournement

    Fatiha Agag-Boudjahlat

    • Editions du cerf
    • 3 Novembre 2017

    Égalité, mais aussi laïcité et encore droit, justice : ces mots, qu'on croyait universels, sont, chaque jour, détournés de leur sens. Les responsables de cet assaut porté à la langue française ? Les communautaristes de toutes obédiences. C'est pour décryp

empty