• L'auteure de ce recueil n'avait pas 25 ans en l'an 2000. On retrouve dans cette première oeuvre le souffle puissant de la jeunesse, cette matière première si rebelle qui est à l'origine même de l'aventure poétique. « À la mauvaise herbe » rappelle, avec de belles illuminations rimbaldiennes, le voyage intérieur sur la route de l'écriture. Une écriture aux rythmes de cette fin de siècle, empreinte des préoccupations d'une génération inquiète, à la recherche d'une liberté à créer. Une poésie aux images justes, tantôt angoissée, tantôt lyrique et toute en tendresse.

  • Martine, adolescente, habite un village qu'elle souhaite plus que tout délaisser pour la grande ville. Elle sent que si elle ne s'évade pas, sa vie sera sans envergure et désespérément prévisible, ce qu'elle refuse de tout son être. Mais avec l'arrivée de Nadine, citadine charmeuse, dégourdie et audacieuse, débute une amitié envoûtante et troublante. Elle inclut forcément Antoine, l'ami et complice de Martine depuis l'enfance. L'inévitable arrive : Nadine ensorcelle le bel Antoine et Martine est ballottée par ses réactions vives et confuses.

    Ce projet a été réalisé grâce au soutien financier d'Ontario Créatif

empty