• Les candidats : novices et professionnels en politique Nouv.

    L'Assemblée élue en 2017 ne ressemblait à aucune autre. Rajeunie, féminisée, elle a aussi accueilli plus d'une centaine de novices au Palais Bourbon. Comment ces nouveaux venus se sont-ils ajustés à cette nouvelle vie ? Ont-ils transformé la politique, comme ils le promettaient, ou se sont-ils adaptés à elle ? Et d'ailleurs, pourquoi la campagne s'est-elle autant focalisée sur leur profil ?
    Au terme d'une enquête menée en immersion à l'Assemblée, mais aussi dans les archives, ce livre apporte des réponses à ces questions. Il part de l'irruption dans le monde politique de ces corps étrangers afin de brosser un tableau riche de la condition politique, d'hier à aujourd'hui.
    L'ouvrage est aussi une réflexion théorique sur l'attente en politique : à la fois mode de sélection des élus et instrument de leur normalisation. Il démontre l'illusion d'une promesse de changement fondée sur le seul renouvellement des personnes. En l'absence de réformes plus profondes, on se condamne à ce que tout change sans que finalement rien ne change.

  • Plus que dans toute autre démocratie, les sectes font l'objet d'une attention particulière en France. À tous les niveaux de l'État, des services sont en charge de les contrôler, des lois spécifiques ont été votées pour restreindre leur influence, et leurs membres font l'objet d'une surveillance généralisée. Retraçant l'histoire de ces controverses depuis près de quatre décennies, l'ouvrage d'Étienne Ollion montre comment les sectes sont devenues un objet politique et médiatique de premier plan.
    Plus que dans toute autre démocratie, les sectes font l'objet d'une attention particulière en France. Contrôlées, encadrées juridiquement et leurs membres surveillés, elles ont aussi donné lieu à d'importants débats : communautés attentatoires aux libertés individuelles pour beaucoup, ce sont des minorités religieuses injustement discriminées pour d'autres.
    Retraçant l'histoire de ces controverses depuis plus de quatre décennies, l'ouvrage d'Étienne Ollion montre comment les sectes sont devenues un objet politique et médiatique de premier plan. Contre l'idée communément admise, il démontre que si les sectes ont posé problème en France plus qu'ailleurs, ce n'est pas en raison de l'application d'une laïcité rigoureuse mais plutôt parce que ces groupes contrevenaient à des normes d'État en termes d'éducation, de médecine, d'alimentation, etc. dont les pouvoirs publics admettent mal qu'on puisse y déroger. Les pratiques et les croyances de leurs adeptes ne pouvaient alors être expliquées que par la manipulation mentale qu'ils auraient subie.
    Contribution originale à la sociologie de l'État, l'ouvrage constitue une réflexion d'actualité sur les accusations de manipulation mentale, sur la laïcité et sur les dispositifs de surveillance des groupes et individus en voie de radicalisation récemment mis en place pour lutter contre le djihadisme.

empty