• André Aschieri, ancien vice-président de l'AFSSET, dévoile la manière dont les lobbies industriels les plus puissants (chimie, biotechnologies, nucléaire...) s'organisent pour paralyser la prévention malgré la progression dévastatrice des maladies.
    À l'heure où les produits toxiques n'ont jamais fait autant de victimes, les industriels redoublent d'imagination pour cacher leur responsabilité. Dans ce livre, André Aschieri, ancien vice-président de l'Agence française de sécurité sanitaire environnementale et du travail, dévoile la manière dont les grands lobbies industriels (chimie, biotechnologies, agroalimentaire, nucléaire...) s'organisent en France et en Europe pour paralyser la prévention malgré la progression dévastatrice des maladies " environnementales ". Et comment des élus et des responsables politiques leur apportent un soutien actif... Documents et preuves à l'appui, il révèle comment, pour protéger leurs marchés, des lobbyistes s'efforcent d'influencer les gouvernements et ceux qui font la loi, mais aussi de neutraliser les agences chargées d'évaluer la toxicité de leurs produits. Cela d'autant plus que ces produits - qui entrent dans notre alimentation, nos vêtements, notre mobilier ou nos médicaments - connaissent d'intenses transformations (grâce aux nouvelles molécules, aux nanomatériaux et aux biotechnologies). Les retombées économiques attendues par les investisseurs sont si grandes qu'ils font preuve d'un cynisme sans précédent. Ce témoignage rigoureusement argumenté délivre aussi un formidable message d'espoir : André Aschieri montre en effet que son combat est d'abord celui qu'il partage avec un nombre croissant de réseaux et d'experts citoyens, qui constituent désormais, dans tous les domaines, un contre-pouvoir devenu incontournable face à la puissance des empoisonneurs.

  • Explosion des cancers, pathologies neurodégénératives, maladies émergentes : comment les lobbies s'organisent pour paralyser le système de contrôle sanitaire et d'évaluation des produits. Une enquête effrayante.
    À notre insu, les industriels ont introduit, sans les tester, des dizaines de milliers de substances nouvelles dans notre environnement quotidien. Pendant ce temps, les citoyens croient naïvement que les produits toxiques sont interdits avant d'être commercialisés. Ce laxisme incroyable tue des milliers de gens chaque année. Et il fera encore plus de ravages si rien ne change. Grâce à son expérience à la vice-présidence de la nouvelle Agence française de sécurité sanitaire environnementale, André Aschieri dévoile dans ce livre comment cette situation a conduit à l'explosion des cancers, des pathologies neurodégénératives du cerveau et des maladies émergentes que nous connaissons aujourd'hui. Il révèle les dessous de cette invraisemblable situation : comment les lobbies s'organisent pour paralyser le système de contrôle et d'évaluation des produits, comment ils font pression sur les politiques et cachent le sacrifice d'innombrables vies pour protéger leurs marchés chimiques ou technologiques (pesticides, dioxines, rayonnements, etc.). André Aschieri raconte très concrètement les combats que doivent livrer les experts qui veulent rester indépendants face aux lobbies industriels et à leurs relais politiques. Il révèle ce que le citoyen ne voit jamais, il nous mène au coeur des négociations et des petits jeux d'influence qui font les grandes compromissions. Ce faisant, il nous alerte sur les prochaines crises sanitaires

  • Ces dernières années, certaines maladies - cancers, asthme, allergies, affections neuro-dégénératives, atteintes immunitaires, etc. - connaissent une véritable explosion. Et les explications classiques (vieillissement de la population, facteurs génétiques...) sont loin de rendre compte de ce phénomène. En revanche, on soupçonne de plus en plus le rôle des substances toxiques et des sources d'agression physique (bruits, ondes ionisantes) qui envahissent notre environnement quotidien. Cette inquiétude a conduit le député André Aschieri à proposer au Parlement, en 1998, la création d'une Agence de sécurité sanitaire afin d'évaluer les risques que nous font courir les facteurs environnementaux. Et c'est la même préoccupation qui a conduit le Premier ministre Lionel Jospin à lui commander un rapport sur la faisabilité d'une telle agence. Pour remplir sa mission, menée auprès des meilleurs spécialistes scientifiques, André Aschieri a dû ouvrir des dossiers brûlants et révéler des vérités qui dérangent... Il retrace ici cette enquête explosive, sans jargon ni langue de bois. Il explique comment, en France, des produits chimiques et bien d'autres polluants tuent en silence ou provoquent de graves maladies ; et pourquoi tout cela reste une affaire privée, gérée par les industriels et leurs représentants. Il raconte également les rudes bagarres qu'il a dû mener dans les coulisses du pouvoir pour mener à bien sa mission et porter ses découvertes à la connaissance de tous. Témoignage d'un esprit libre, ce livre appelle à une « deuxième révolution » de santé publique qui, après celle lancée par Pasteur contre les bactéries et les virus, ! s'attaquera aux contaminations chimiques et aux diverses agressions que nous subissons à la maison, dans la rue et au travail. Contre la « France toxique », André Aschieri interpelle les décideurs politiques : si nous tardons encore à créer un vrai système de prévention des risques liés à l'environnement, nous devrons reconnaître désormais, devant les prochaines victimes, que nous sommes « responsables et coupables ».

  • Si l'on ne réagit pas rapidement, l'humanité ne produira bientôt plus assez pour se nourrir et le prix des aliments sur le marché seront hors de portée de la majorité de la population. En France aujourd'hui, disparait l'équivalent d'un département de terres agricoles tous les 7 ans ! Augmentation de la démographie, migrations de population, sur-exploitation des terres agricoles, urbanisation intensive, les causes sont multiples. Loin des recommandations du Grenelle de l'environnement, la France continue à consommer ses terres et à réduire chaque année sa capacité de production agricole s'obligeant à importer au prix fort de l'énergie des produits alimentaires et risquant à terme de mettre en péril sa souveraineté alimentaire. Plus largement, partout dans le monde, les terres sont menacées par l'accaparement des sols par les pays riches et les entreprises puissantes (exemple de l'Ethiopie où les autorités ont cédé 350 000 hectares aux compagnies étrangères entre 2008 et 2011), la pression foncière (en ces temps de crise, le sol représente une valeur refuge), l'exploitation trop intensive (qui est en passe d'anéantir la richesse biologique des sols) et le poids des lobbies (qui influencent souvent les décisions des gouvernements). Si des initiatives locales sont déjà prises, signe d'un réveil et montrant que ces solutions sont viables, elles demeurent encore trop rares. S'appuyant sur l'exemple de Mouans-Sartoux (où la ville propose aux cantines scolaires une alimentation biologique de qualité et de proximité, restant très raisonnable en terme de coût) et de quelques communes exemplaires, et sur le rapport de l'ONU sur l'agroécologie (" L'agroécologie peut doubler la production alimentaire en 10 ans ", présenté le 8 mars 2011), les auteurs de ce livre s'attachent à démontrer qu'il est possible de nourrir la planète avec une agriculture raisonnée, contrairement à ce que les lobbies industriels et agroalimentaires voudraient laisser penser !

empty