• A travers ses Confessions, Jean-Jacques Rousseau se lance, annonce-t-il, dans « une entreprise qui n'eut jamais d'exemple et n'aura point d'imitateur ». Pour outrancière qu'elle puisse paraître, cette déclaration est à prendre au pied de la lettre : Rousseau est bien le premier à écrire sur soi en se fixant pour dessein de se « rendre transparent » à autrui. Il innove également, dans les quatre premiers livres de son ouvrage, en accordant à l'enfance une importance qu'elle n'avait pas en son siècle et dont il n'est pas assuré que le nôtre ait pris toute la mesure. Cette mise à nu de son intimité n'est pas sans poser des problèmes que Rousseau n'élude jamais. La difficulté du projet fait de l'oeuvre un acte de courage et de lucidité.

  • À la recherche du secret d'éternité, Gilgamesh navigue sur un étrange océan aux dangereuses eaux noires ; menacé par les Cyanées, terribles îles flottantes, Jason et les Argonautes lâchent une colombe qui leur ouvre la voie ; en quête du palais d'un redoutable dragon, Sun Wu Kong plonge au plus profond des flots...
    Omniprésente, submergeant les terres ou les villes, comme à Ys, abritant en son sein des monstres ou des fées, la mer a inspiré bien des craintes et bien des rêves.
    Depuis la nuit des temps, des dieux étranges, des créatures fantastiques, des héros heureux ou malheureux peuplent les rêves de l'Humanité. La collection « Mythes et légendes » se propose de faire revivre les chevaliers, les animaux extraordinaires, ou les dieux mystérieux qui ont le plus marqué notre histoire.

empty