• «Les contes de fées c'est comme ça.
    Un matin on se réveille.
    On dit : Ce n'était qu'un conte de fées...
    On sourit de soi.
    Mais au fond on ne sourit guère.
    On sait bien que les contes de fées
    c'est la seule vérité de la vie.»

    Antoine de Saint-Exupéry.

  • Le Prénçot ét yin daus livres lés mae tranlatais (le mae tranlatai apràe la biblle) : ol ét poussiblle de le lire den 270 parlanjhes. Ol étét dun grand tenp de prpousàe ine versiun poetevine-séntunjhaese de l'ouvrajhe majhour de Saint-Exupéry.
    Ol at poet étai aesi tots lés jhors : grafegnàe den in parlanjhe de reférence, qui séjhe tot a la fés ancién, noveatour é poet trot locàu. Falét pere choesi daus mouts, a daus fés en déchetant çhés qui m'aviant sarvi dépèus trjhou, pr avér çhi in parlanjhe prou « standard ».
    Trmétre l'émouciun de l'ouvrajhe de Saint-Exupéry den in parlanjhe cllér, vrae é nétiai daus enpréntes de defore : vela çheù qu'i ae sénpllement assayai de faere çhi.
    Boune lirie !

empty