Romans & Nouvelles de genre

  • Aux confins d'un Texas encore sauvage, les jeunes Augustus
    McCrae et Woodrow Call viennent de s'engager pour faire régner
    un semblant d'ordre dans ce pays en devenir. Sous-équipés,
    piètrement entraînés et mal dirigés, ils s'apprêtent à traverser une série
    d'expéditions et d'aventures plus dangereuses les unes que les autres.
    Tour à tour poursuivis par des Indiens, l'armée mexicaine ou des ours, ils
    devront se battre au milieu d'une nature hostile. Heureusement que les
    femmes sont là pour les laisser rêver à des jours meilleurs.

  • Claire, la fille du maître papetier Colin Roy, espère le retour de Jean Dumont, son premier amour parti travailler au loin. La vie les a séparés, mais le jeune homme lui a confié l'éducation de son enfant, Faustine, dont la mère est morte dans des circonstances tragiques.

    Au Moulin du loup, la vie quotidienne poursuit son cours paisible en cette année 1905. Les frères de Claire, Matthieu et Nicolas ont adopté la fillette, ainsi que le demi-loup, Sauvageon. Entre son vieil ami Basile, ancien instituteur aux idées humanistes, sa servante Raymonde, mariée au meilleur ami de Jean, l'ancien matelot Léon, devenu domestique chez les Roy, les travaux ménagers, sa passion pour l'herboristerie, Claire a trouvé un équilibre.

    /> Le retour de Jean, en compagnie de Térésa, une veuve tapageuse et volubile, va briser la paix de la maisonnée. Le couple emmène Faustine, au grand désespoir de toute la famille. Mais Claire ne renonce pas. Elle veut reconquérir l'homme qu'elle aime et reprendre la fillette. Sa force morale et sa sincérité viendront à bout de tous les obstacles. Jean lui revient finalement et ils se marient.

    Au fil des années, s'égrènent joies et peines. Les enfants grandissent. Puis une femme, Blanche Dehedin, arrive au moulin, pour annoncer à Jean qu'elle est sa soeur jumelle et lui offre la moitié de son héritage. Femme ambiguë, la nouvelle institutrice du village va semer le trouble dans ce foyer paisible. Mais l'amour qui unit Jean et Claire résiste à toutes les tempêtes, jusqu'à ce que la Première Guerre mondiale les sépare...

  • C'est le récit d'un drame familial, d'un cruel apprentissage de la vie et du monde du travail. C'est aussi un thriller psychologique : la disparition d'un être cher, le quotidien entre loisir et travail à la caisse du Shopi, et puis le suspense qui enveloppe ce trou noir, ce manque, voilà les trois chemins que suit Claire, jeune fille tendre et fragile, affaiblie par l'absence de son frère. Un roman réaliste aussi étonnant qu'émouvant sur la douleur de la séparation.

  • Troisième tome de la série initiée par Le Moulin du loup, Les Tristes Noces commence à la toute fin de la Guerre de 1914-1918. Après le retour de Jean et de Léon, sains et saufs, la vie cherche à reprendre son cours normal dans la vallée des Eaux-Claires. Faustine est maintenant institutrice dans un orphelinat d'Angoulème et doit se marier avec Denis Giraud, le riche héritier du domaine de Ponriant. Mais elle comprend vite qu'elle aime plutôt Matthieu, que sa famille considère comme son frère d'adoption. De leur côté, Jean et Claire connaissent encore des heures sombres. Lui n'a plus goût à travailler la terre, les horreurs qu'il a connues sur le front l'ayant profondément marqué. Quant à Claire, tout en tentant d'encourager son mari qui est presque totalement ruiné, elle décide de recueillir son jeune demi-frère Arthur, âgé de quatre ans, le garçon d'Étiennette.

    Or, la situation semble enfin s'améliorer quand le moulin est loué à un papetier anglais qui souhaite s'installer en France, William Lancester. Ce dernier, qui verse une avance qui sauve la famille de la ruine, profite rapidement des nombreuses absences de Jean pour courtiser Claire, de plus en plus distraite par ce jeu amoureux.

    Parallèlement, un double mariage est organisé : Faustine épouse Denis Giraud et Matthieu, qui suit des cours dans une école d'ingénierie, épouse Corentine Giraud, la soeur de Denis. L'avocat Bertrand Giraud apporte d'ailleurs son soutien financier à l'ouverture d'une institution pour orphelines que dirigera Faustine, sa belle-fille.

    Mais au domaine, la situation s'envenime. Denis se met à boire et devient de plus en plus violent et agressif envers Faustine. Il forcera même la bonne Greta à devenir sa maîtresse. Matthieu, lui, part travailler à l'étranger. Faustine, désespérée, se donne à lui et ils comprennent qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Cependant, Denis meurt accidentellement, et ce décès dont sa femme se juge responsable la persuade de renoncer à Matthieu. Pourtant, le soir où il revient dans la vallée, elle court vers lui et ils décident de ne plus se quitter.

  • La partition

    Diane Brasseur

    • Allary
    • 2 Mai 2019

    De la Grèce aux rives du lac Léman, une superbe fresque familiale.
    Un matin d'hiver 1977, Bruno K, professeur de littérature admiré par ses étudiants, se promène dans les rues de Genève. Alors qu'il devise silencieusement sur les jambes d'une jolie brune qui le précède, il s'écroule, mort.
    Quand ses deux frères Georgely et Alexakis apprennent la nouvelle, un espoir fou s'évanouit. Le soir même, ils auraient dû se retrouver au Victoria Hall à l'occasion d'un récital de violon d'Alexakis. Pour la première fois, la musique allait les réunir.
    La Partition nous plonge dans l'histoire de cette fratrie éclatée en suivant les traces de leur mère, Koula, une grecque au tempérament de feu. Elle découvre l'amour à 16 ans, quitte son pays natal pour la Suisse dans les années 1920 et refera sa vie avec un homme de 30 ans son aîné. Une femme intense, solaire, possessive, déchirée entre ses pays, ses fils et ses rêves. Une épouse et une mère pour qui l'amour est synonyme d'excès.

  • Deux soeurs, Apolline et Ursule, naissent à Bordeaux au milieu du XVIIIe siècle, dans un milieu très religieux. Apolline est mise dans un couvent, puis en sort pour retrouver sa soeur mourante et découvrir, à travers un manuscrit, le récit de ses aventures. Ursule, rebaptisée Olympe, a réussi à se faire emmener à Paris par le duc de Richelieu, le plus célèbre libertin de son siècle. Un brillant destin s'ouvre à elle... Ce roman est le fruit d'une alchimie entre érudition et fantaisie. On plonge dans une époque, ses couleurs, ses odeurs et ses rites. ©2010 Éditions du Seuil (P)

  • Ce roman est un livre culte. Publié entre 1975 et 1981, il est considéré comme l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature du XXe siècle.
    La scène inaugurale : l'analyse du Pergamon dans le Berlin de 1937 entre le narrateur anonyme et ses pairs adolescents, jeunesse inquiète, qui exprime sa haine du système nazi galopant. La fin : les réflexions avinées et mélancoliques sur l'admissible défaite de la résistance au fascisme.
    C'est que ce groupe se rencontre exclusivement dans des musées ou des galeries : la résistance politique est un art.
    Souvent comparée à la Recherche de Proust et aux Passages de Benjamin, l'oeuvre majeure de Peter Weiss (1916-1982) se résume aussi aisément que l'Ulysse de Joyce.
    Refus du renoncement à la résistance, elle est en creux l'une des plus subversives histoires de l'art jamais écrite.

  • Après leurs aventures avec les savants, les pirates constatent que leur bateau a grandement souffert des rigueurs de la vie sur l'océan. Le capitaine pirate, réalisant que ses peintures ne pourront plus cacher longtemps les gros trous dans la coque, décide qu'il est grand temps de changer d'embarcation.

  • Après les avoir fait se colleter avec savants, baleines et communistes, Gideon Defoe les confronte, pour meilleur et pour l'empire à la figure de Napoléon en 1815. L'épisode s'empanache d'un duel final entre le Captain pirate et l'Empereur déchu, de leur passagère disparition en mer et de leur retour lords d'anecdotes héroïques.

  • 1837 : les pirates voyagent des îles Galapagos en compagnie de Charles Darwin aux rues brumeuses de Londres avec Elephant Man. C'est de lui que viendra l'espoir : ses théories jettent un singe dans la mare lisse des théories acquises. Chimphumain contre Saint-Esprit. Le combat sera rude. En fin de roman, un quiz futé vous prouve que tout cela a autant de sens que sucrer son thé avec des cils de poulpe ou de la luette de baleine. À lire en avalant la fumée. Visions garanties.

  • Une histoire de pirates confrontés aux dures réalités entrepreneuriales, pleine de délicieux jambons fumés et de baleines en rut, où l'on apprend qu'il peut être risqué d'acheter un bateau à crédit pour le joli minois de la vendeuse.

  • En août 1688, la Rochelaise Adélie Candé arrive en Amérique pour y rejoindre son fiancé. Or, son rêve de devenir une maîtresse de maison respectable, malgré le fait qu'elle soit une bâtarde, s'effondre quand des forbans capturent le navire sur lequel elle vient d'arriver. Adélie choisit alors de s'échapper avec l'un de ses ravisseurs, qui lui promet de l'escorter à Grand-Pré, où l'attend son fiancé. Mais en cours de route, la violence, la nature indomptée et le chame insidieux de son compagnon transformeront peu à peu la vision qu'a la jeune femme du monde. Désormais éprise de deux hommes, déchirée entre la vie qu'elle a toujours voulue et un goût naissant pour l'aventure, elle se battra pour garder le contrôle de son destin.

    Dans ce roman où les aventures et les revirements se succèdent avec rythme, le lecteur découvrira une Acadie déjà menacée par la guerre, alors que les efforts des colons français ne font que commencer à porter leurs fruits. Les personnages nous entraînent à travers les étendues vierges, le long des côtes et dans les maison des habitants.

    Tout un périple où la cruauté, le désespoir et la trahison ne peuvent étouffer l'appétit de vivre d'une battante.

  • Malgré ses études universitaires, Sabrina est femme de ménage pour une agence de location saisonnière à Campofelice di Roccella, dans la province de Palerme en Sicile. Elle partage ses journées entre ses aspirateurs, l'homme avec qui elle vit, leur famille respective et les traditions religieuses. Son avenir semble tout tracé : une vie de couple banale, des enfants et puis l'ordinaire... Jusqu'à ce jour ensoleillé et chaud de juillet qui voit arriver ce mystérieux locataire ! Des vagues déferlent alors sur sa petite vie tranquille, la ballottant comme une coque de noix entre Campofelice di Roccella, Cefalù et les îles Éoliennes. Elles l'entraînent dans un tourbillon de sentiments passionnés à la découverte d'un érotisme éblouissant ! Sa folie amoureuse semble vouée à l'échec avec la fin des vacances. Mais la vie réserve bien des surprises !

  • Si les murs de la Ca'Dario pouvaient parler, ils hurleraient.
    Derrière les façades aux couleurs de friandises, la jeune Marietta Barbaro, emmurée, s'est consumée de chagrin, l'historien Rawdon Brown s'est donné la mort face à ses tableaux, Kit Lambert, le manager des Who, s'est perdu dans les fêtes et les drogues... la liste est longue, et sanglante, des propriétaires morts de façon tragique dans ce petit palais penché sur le Grand Canal. Elle faillit s'achever par Woody Allen, si celui-ci, prudent, n'avait au dernier moment renoncé à son achat.
    Amoureux de Venise, Jean-Paul Bourre a exhumé les bibliothèques de la Sérénissime pour raconter, sous la forme d'une enquête, l'histoire fantastique de ce bâtiment maudit, construit au XVe siècle sur un ossuaire et dont la devise, gravée dans le marbre du frontispice, nous dit, en anagramme « Celui qui habitera ces lieux ira à sa ruine ».

  • Terrorisée, Ingrid gardait les yeux fermés. Une poutrelle lui sciait atrocement le ventre, ses jambes pendaient dans le vide, soixante mètres au-dessus du sol. La voix du bourreau lui parvint dure, tendue : - Rampe ! Sous ses paupières closes, Ingrid eut le sentiment que la Tour Eiffel était prise de folie et qu'elle tournait autour d'elle à une vitesse vertigineuse...

  • Ce soir-là, après que la petite servante eût déposé, près de Yasmina, le lait au miel, et près d'Hazad le verre de Syrie où fumait le thé aux graines de pin d'Alep, Yasmina décida qu'il faisait bien chaud et déshabilla son amant, sans qu'il cessât de jouer sur sa flûte le prélude au conte. Elle caressait son dos de sa joue, glissait sa langue sous son aisselle. Il souriait et accélérait le rythme de sa mélodie, tenant sa note aiguë, tandis qu'une main douce descendait sous sa ceinture, frôlait son ventre et ses cuisses, et s'enroulait autour de son sexe infiniment lisse et tendu. Elle-même n'avait gardé que son pantalon de soie. Il commença son histoire. Allongée devant lui, elle noua ses jambes autour de ses reins minces, et décréta qu'il n'y avait pas de meilleure position pour l'écouter.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ils étaient quatre agents de l'Est. Trois hommes et une femme, que la BE KA avait chargés d'une simple mission : obtenir des renseignements sur l'importance accordée par la France à l'Irak. Seulement, comme dans la Bible, au troisième chapitre des Rois : « Le fils de cette femme est mort pendant la nuit parce qu'elle s'était couchée sur lui. » Si bien que tout était infiniment plus compliqué que prévu, d'autant que Coste et son staff se tenaient à l'autre bout du chemin.

  • Ce grand roman historique au style truculent plonge le lecteur dans l'intimité de Marguerite de Navarre, une personnalité hors du commun, femme résolument libre et moderne, qui paya du prix du sang sa soif d'absolu et d'amour.
    Marguerite de Navarre naît quelques mois avant la découverte de l'Amérique dans une famille réduite mais puissante : sa mère, Louise de Savoie, est parente avec le roi de France Louis XII. Jeune femme libre, rebelle et fière, elle doit cependant plier devant la volonté de son frère, le futur François Ier, qui la marie de force à un homme qui n'aime que la guerre et les hommes. Marguerite devient duchesse d'Alençon, après avoir été violée par son frère.
    Devenue veuve à trente-trois ans sans avoir connu l'amour, femme bafouée et érudite, elle décide de vivre enfin. À force de volonté et de persévérance, elle rejette les carcans familiaux par les voyages, la connaissance et une foi lavée de toute superstition. Elle vit une passion amoureuse flamboyante et secrète avec François Rabelais.
    Enceinte de deux jumelles, elle est à nouveau mariée de force : par calcul politique, François Ier la marie à un ami, Henri d'Albret, roi de Navarre, connu pour sa vie licencieuse. Marguerite décide d'écrire sa vie en codant les noms des protagonistes.
    Elle se libère enfin de tout et crée le premier hôpital. Marguerite est une vraie pionnière, de la race des visionnaires, à l'origine de bien des transformations discrètes au royaume de France. Espionne, femme de foi et de pouvoir, mécène, auteur du célèbre Heptameron, régente, elle a tout appris de Léonard de Vinci en matière de codes. Elle risque le bûcher mais joue de son pouvoir pour aider à réformer en profondeur l'Église et les mentalités. Elle donne des conseils aux femmes de son temps comme on le ferait aujourd'hui. On la dit frigide, c'est une grande amoureuse sensuelle. On la dit royale, elle aime jardiner habillée en paysanne. Son introspection touche à l'inconscient d'une manière moderne.

  • Au premier tiers du 20e siècle, Florence a marié le bel Adhémar parce qu'elle est enceinte de lui. Or, ce dernier se révèle être un coureur, un menteur et un buveur invétéré. Mais il a un charme fou, à tel point que dix années plus tard, il séduit secrètement Andréanne, la jeune soeur de Florence, et lui fait aussi un enfant. Alors commence une série de silences qui mèneront à des tragédies répétées, car quand éclate au grand jour une vérité à faire frémir, l'orage menace les liens et la sérénité de toutes les familles.

  • Train de vies

    Christelle Thoulouze

    • Iggybook
    • 23 Février 2016

    Charlotte, vieille fille solitaire et peu loquace, prend tous les jours le TER pour se rendre au travail. Comme elle le dit elle-même : « Ce que j'aime, avec le train, c'est que c'est l'endroit idéal pour voir plein de gens. Pas pour leur parler car je ne suis pas trop du genre à aller papoter avec mes semblables, surtout des inconnus ! Mais pour les regarder, les étudier, imaginer ce qu'ils sont : leur caractère, leur vie... Alors, c'est mon petit jeu quotidien. Je joue à observer mes semblables, je joue aux devinettes... ». Mais ce matin-là, le destin de Charlotte va se mêler à celui des autres voyageurs du train de 6h54. Et peut-être va-t-elle découvrir que ses compagnons de voyage ne sont pas réellement ce qu'ils semblent être ?

  • Matsya, c'est LA chanteuse à succès du moment, une super star connue dans le monde entier. Alors, forcément, lorsqu'elle annonce monter une expédition sur Mars, la nouvelle est accueillie avec une certaine réserve...

    Mais peu importe : fidèle à sa personnalité déjantée et un brin mégalo, Matsya délaisse les manucures pour un entraînement digne de la NASA. Et quoi de mieux qu'un casting mondial pour recruter son équipage ?

    Pour éviter le fiasco galactique, pas d'autre choix que de compter sur Larissa, une beauté mystérieuse tout droit sortie de la guerre froide, Dick, un troublant milliardaire britannique, et Mikhail Rodchenko, puissant et inquiétant autocrate russe.

    Le monde retient son souffle : jusqu'où ira-t-elle ?

    Une comédie jubilatoire !

  • Née aux Cèdres, un petit village à l'ouest de Montréal, Léa Bertrand voit très tôt ses projets contrecarrés par la volonté de son père, puis par la rigidité de l'Église qui refuse de la relever d'un serment. Dès lors, sa vie ne semble plus lui appartenir.
    Le parcours de Romuald et de Rodolphe est tout aussi étonnant, de l'orphelinat d'Huberdeau, dans les Laurentides, à leur arrivée à Montréal où Romuald se trouvera un travail permettant aux deux frères de vivre décemment. Quant à Roger et à Juliette, ils apprendront avec consternation qu'ils ne sont pas qui ils croyaient être.
    Comment ces destins atypiques sont-ils reliés les uns aux autres ? Micheline Tremblay nous l'apprendra dans ce singulier roman qui rappelle les tabous et les travers d'une époque pas si lointaine.

    Cette fascinante saga, à saveur historique, nous fait revivre le Montréal du début du XXe siècle avec ses grands bouleversements, tels le passage de la campagne à la ville, l'arrivée de la « fée électricité » et l'apparition du cinématographe.

  • LA CONCLUSION ÉCLATANTE D'UNE SÉRIE RYTHMÉE PAR L'ÉMOTION

    Si le rock'n roll a la réputation de semer le bonheur partout où il passe, Laurence commence à penser le contraire sans Béa, sa complice de toujours. Pendant qu'elle s'échine à faire tourner seule leur école de danse de Québec, Béa coule des jours heureux à Paris, même si elle travaille d'arrache-pied pour conserver sa place dans la troupe avec qui elle a signé un contrat de deux ans. Leur amitié, ainsi mise à rude épreuve, résistera-t-elle ? Qu'adviendra-t-il de leurs vies amoureuses respectives ? Les bouleversements sociaux de ce temps d'après-guerre influenceront assurément le quotidien de ces jeunes femmes à la croisée des chemins. Chose certaine : les surprises et la solidarité seront au rendez-vous.

empty