Éditions de la dodine

  • Le livre le plus lu de la littérature haïtienne. Un chef-d'oeuvre universel.
    Après quinze ans passés à Cuba, à couper la canne, Manuel Jean-Joseph retourne à Fonds Rouge où l'absence d'eau et une haine fratricide ont desséché la terre et les coeurs. Refusant de céder à la résignation générale, Manuel se met en quête d'une source tout en prônant la réconciliation. Avec le secours de la belle Annaïse, et même s'il le paiera de sa vie, il parvient à ses fins : désormais, l'eau salvatrice abreuvera une communauté de Fonds Rouge à nouveau unie.

empty