Sciences humaines & sociales

  • Le handicap peut s'inviter au cours de la vie à n'importe quel âge, à la suite d'un accident ou d'une maladie. Cette survenue, brutale ou insidieuse, inattendue ou prévisible, bouleverse le sujet dans sa relation au monde, change son statut social, modifie ses liens avec ses proches. Elle peut remettre en cause ses investissements les plus fondamentaux et, quand il s'agit d'un enfant, son envie même de grandir.

    En effet, lié à un traumatisme crânien ou coma prolongé, à une maladie évolutive ou une maladie neurodégénérative, le handicap acquis a un impact sur l'avenir du sujet. Projets et souhaits doivent désormais dialoguer entre la nostalgie du passé, les difficultés du présent et la crainte de l'avenir. Comment, dès lors, transformer cette étape possible de la vie en expérience structurante ?

    Les auteurs partent de la clinique, mais également de la littérature, de l'art, de l'anthropologie, pour montrer comment les professionnels, les aidants familiaux, l'entourage concourent au maintien de la continuité d'être du sujet ébranlé dans ses assises identitaires.

    Cet ouvrage est issu du 13e Séminaire interuniversitaire international sur la clinique du handicap (SIICLHA).

  • Eddy Proy, PDG d'un empire industriel et financier, la THEBES, est trouvé un matin hébété et aveugle, près de sa femme pendue. Le couple semblait uni,malgré une considérable différence d'âge. Suicide, accident, crime maquillé ? On recherche un mystérieux visiteur de l'aube. L'affaire, digne d'une tragédie antique, passionne l'opinion et inquiète au sommet de l'Etat.
    Sofocle Aristotelides enquête par des voies étranges. Son esprit vagabonde, de sorte qu'il laisse placidement la vérité se dégager d'elle-même, sans en gêner l'éclosion par du raisonnement.
    Apprenez, mortels, comment Eddy Proy et sa mère devaient, de toute éternité, être victimes d'une machine infernale montée par des dieux sans pitié.

  • Le nombre chaque jour croissant d'adolescents victimes de traumatisme crânien, la gravité et la fréquence des séquelles qui en résultent, posent aux familles, aux thérapeutes, aux enseignants, aux éducateurs, des questions difficiles. Quels sont les déficits rencontrés ? Comment les prendre en charge ? Le traumatisme crânien laisse-t-il encore la possibilité d'apprendre, de travailler ? Quel est le vécu de ces adolescents ? Quel peut être leur devenir ? Ce livre est le premier à étudier dans leur ensemble les problèmes des jeunes traumatisés crâniens, depuis le coma initial jusqu'à l'insertion socioprofessionnelle, en passant par l'investigation, la rééducation, la prise en charge psychologique et scolaire. Les auteurs exercent leur activité au sein d'une équipe pluridisciplinaire au Centre de rééducation fonctionnelle « Les Lycéens » de Neufmoutiers-en-Brie. En illustrant leur ouvrage de faits vécus, ils livrent une réflexion neuve sur l'approche neuropsychologique et pédagogique de ces adolescents au cerveau meurtri.

  • Ce manuel traite des différents facteurs de risque qui malmènent la santé des hommes et l'équilibre de l'entreprise. En exposant les causes, les méfaits et les remèdes, cet ouvrage intéresse la santé mentale et la santé publique.

  • Si les responsables de la centrale nucléaire de Three Mile Island étaient parvenus, en empêchant toute fuite d'information au-dehors, à cacher ce qui s'est passé dans le deuxième réacteur le 28 mars 1979, quelque chose comme la panne du 28 mars aurait, certes, existé dans l'expérience de quelques initiés, mais l'événement accident nucléaire de Three Mile Island n'aurait pas eu lieu. Les événements sociaux ne sont pas des objets, qui se trouveraient tout faits quelque part dans la réalité, et dont les médias nous feraient connaître, après coup, les propriétés : ils n'existent que dans l'exacte mesure où ces médias les façonnent. L'accident qui fait l'objet de cette étude est, on le verra, l'un des rares où le discours informatif s'est un moment interrogé sur sa propre légitimité. Car, d'une façon générale, les médias doivent s'en tenir à une idéologie de la représentation, dont l'axe demeure le principe d'objectivité : débordant la multiplicité des canaux de transmission, le poids des invariants du discours finit par produire une unification imaginaire, et l'événement s'impose dès lors partout dans l'intersubjectivité des acteurs sociaux. Les médias informatifs sont le lieu où les sociétés industrielles produisent notre réel. Comment les choses se passent-elles dans les faits ? C'est à cette question que répond Eliseo Veron, à partir d'une enquête qui éclaire d'un jour inattendu l'univers de l'information dans lequel on se meut comme on respire : sans y penser.

  • Les stratégies logistiques des entreprises incluent les choix d'approvisionnement et de distribution et les choix des politiques de stockage des matières, choix effectués dans un contexte réglementaire souvent complexe, avec plusieurs paliers de gouvernement et, la plupart du temps, un grand nombre d'intervenants.
    Pour améliorer leur rentabilité, les entreprises cherchent sans cesse à maximiser l'efficacité de leurs chaînes logistiques. Celles qui oeuvrent avec des matières dangereuses ont un défi supplémentaire : elles doivent prendre en compte les risques potentiels de ces substances pour les travailleurs, la population et l'environnement, et ce, à chacun des maillons de leur chaîne. Elles doivent donc intégrer la gestion des risques à leur processus de décisions logistiques et d'opération. Comme nous le rappelle douloureusement la tragédie de Lac- Mégantic au Québec, survenue le 6 juillet 2013, en matière de gestion des risques liés aux matières dangereuses, même les scénarios catastrophiques les plus improbables peuvent se produire.

empty