• Longtemps escamotée, la Palestine a revu le jour... par les armes de sa résistance tout d'abord, par la place gagnée sur la scène politique internationale ensuite Mais c'est d'un peuple qu'il s'agit en premier lieu et donc d'une culture... de tout un patrimoine qui à travers la domination ottomane, la colonisation britannique et la répression israélienne a sauvegardé une braise intense sous la cendre, une gestation qui a permis de maintenir une identité et fit éclore cette nouvelle génération d'artistes de poètes et d'écrivains fortement enracinés dans la culture et la bitte de leur peuple. C'est au patrimoine populaire palestinien à son artisanat, aux habitudes socio-économiques spécifiques qu'est consacrée l'introduction de ce livre. La littérature en général, le roman en particulier, le théâtre, la peinture, la musique et le cinéma palestinien se partagent les différents chapitres rédigés par des auteurs arabes et français tels :

  • Arômes. Sensualité. Mystère. Le parfum de Nour raconte la fable de l'exil, de l'amour, de la guerre. Seule la passion sauvera Nour, Leila et Bennett des fantômes qui les tourmentent. Écriture d'une rare musicalité où se jouent l'audace et la tendresse. Ce roman évoque les déchirures qui grandissent l'existence.

empty