Littérature traduite

  • Maisons vides

    Brenda Navarro

    • Mémoire d'encrier
    • 18 Octobre 2021

    Résumé
    Daniel a disparu trois mois, deux jours, huit heures après son anniversaire. Il avait trois ans. C'était mon fils.

    Un enfant kidnappé. Deux femmes. Celle qui l'a perdu et celle qui l'a volé. À la suite de l'enlèvement de Daniel, sa mère est désemparée, hantée par sa propre ambivalence : voulait-elle être mère ? De l'autre côté de Mexico, dans un quartier populaire, la femme qui a enlevé Daniel voit sa vie bouleversée par cet enfant, dont elle a tant rêvé. Entremêlant ces deux voix, Maisons vides dit les désirs et les regrets de la maternité.

    Un portrait insolite, limpide et original de la maternité. Une écrivaine à surveiller. IRISH TIMES

    L'autrice
    Née en 1982 à Mexico, Brenda Navarro vit à Madrid. En 2016, elle a fondé #EnjambreLiterario, collectif qui fait la promotion des femmes écrivaines. Maisons vides, traduit dans une dizaine de langues, est son premier roman.

  • Le chant de corbeau

    Lee Maracle

    • Mémoire d'encrier
    • 23 Janvier 2019

    Résumé
    L'épidémie de grippe asiatique des années 1950 atteint la Colombie-Britannique et ravage la communauté. Les Autochtones sont livrés à eux-mêmes et les médecins
    blancs négligent de les soigner. La jeune Stacey, sa mère et les autres femmes du clan de Loup se serrent les coudes, enterrent leurs morts, à l'ombre de la prophétie de Corbeau : « Les grandes tempêtes façonnent la terre, font éclore la vie, débarrassent le monde de tout ce qui est vieux pour faire place au neuf. Les humains appellent ça des catastrophes.
    Ce sont juste des naissances. »

    Extrait de la préface
    Si nous ne sommes pas les bons sauvages dépeints par les écrivains romantiques, nous ne sommes pas non plus les brutes que décrivent certains auteurs racistes. Une
    tradition qui fait encore partie de notre vie aujourd'hui, c'est de parler aux arbres, aux plantes, aux poissons et aux autres animaux, et plus particulièrement à Corbeau
    et à Cèdre.

    L'auteure
    Née en 1950, Lee Maracle, auteure issue de la communauté Stó:lo, en Colombie-Britannique, est l'une des grandes voix de la
    littérature des Premières Nations.

    Traduit de l'anglais par Joannie Demers

  • Mère à mère

    Sindiwe Magona

    • Mémoire d'encrier
    • 2 Octobre 2019

    Traduit pour la première fois en français, Mère à Mère, est l'un des plus grands livres sud-africains.

    Traduit de l'anglais par Sarah Davies Cordova

    Résumé
    Grand roman de l'apartheid où violence et beauté demeurent l'héritage de l'histoire. Sindiwe Magona signe un récit bouleversant sous forme de lettre. L'Afrique du Sud y est racontée tout en nuances, complexité et passion.

    Extrait de la postface de Véronique Tadjo
    « Elle dit : « Mon fils a tué votre fille ». Et c'est cette affirmation d'une simplicité terrifiante qui ouvre le livre. Histoire douloureusement vraie, racontée avec sensibilité et empathie par Sindiwe Magona. Une voix authentique. »

    Échos de presse
    « La réussite de Mère à Mère réside dans le fait que Sindiwe Magona ait pu concilier amour et souffrance. Par sa dimension humaine, le roman échappe à la terrible impasse du passé et du présent et ouvre une lueur d'espoir pour l'avenir. »
    André Brink

    L'auteure
    Née en 1943 à Umtata, dans la région rurale du Transkei en Afrique du Sud, a grandi à Gugulethu, township proche du Cap, Sindiwe Magona est la première écrivaine sud-africaine noire de sa génération. Autobiographe, poète, dramaturge, romancière, elle écrit en anglais et en xhosa, l'une des 11 langues officielles de l'Afrique du Sud. Elle détient une maîtrise en travail social de Columbia University (New York), elle y a vécu et travaillé à l'Onu ; elle a pris une part active dans la lutte contre l'Apartheid jusqu'à sa retraite en 2003. Féministe engagée, Magona par son travail d'écrivaine, résiste pacifiquement à la domination raciale et sexiste. Sindiwe Magona vit actuellement au Cap, en Afrique du Sud.

  • Le bar des Amériques

    Alfred Alexandre

    • Mémoire d'encrier
    • 19 Avril 2016

    Le bar des Amériques est le roman de l'amour perdu. Perte dont le souvenir et la douleur indépassés installent Bahia dans l'enfermement du ressassement et de l'errance à soi. Un enfermement de trente ans qu'elle croit pouvoir briser lorsqu'un matin, très tôt, sur le bord évanoui de la mer, elle rencontre, comme dans un miroir, un autre visage de l'errance en la personne de Leeward, un ancien passeur de clandestins à la dérive dont la vie se limite à boire en compagnie de son vieux complice d'autrefois, Hilaire.

  • Le rossignol t'empêche de dormir

    Steven Heighton

    • Mémoire d'encrier
    • 26 Septembre 2018

    « Heighton est un formidable romancier. », The Guardian

    Résumé
    Dans l'espoir de renouer avec son père, Elias Trifannis s'enrôle pour l'Afghanistan. Évacué à Chypre, il a une brève idylle avec une journaliste turque qui se termine tragiquement, et il se réfugie à Varosha, zone interdite après la guerre ayant opposé Chypriotes grecs et turcs. Il y découvre un univers insoupçonné. Des paysages insolites et un monde peuplé d'êtres meurtris mais débordants d'humanité et de tendresse.

    Extrait
    Le son s'évanouit sans produire d'écho. Il est difficile de croire au monde extérieur, ou aux
    croyances des autres, à leur foi, à leur sentiment d'appartenance à une communauté, une famille, un régiment, un village, un mouvement, un peuple. Un drapeau. Une entreprise. Que de la merde, tout ça. Tu n'appartiens qu'à toi-même. Tu te débrouilles seul. Tu t'effaces. Tu t'éteins.

    Échos de presse
    « Heighton, grand explorateur de la littérature, signe un roman original », The New York Times Book Review

    « Ce livre empêchera le lecteur de dormir... un thriller littéraire riche et troublant. », Annie Proulx, auteure de Brokeback Mountain

    « Je ne vois aucun écrivain, même Ondaatje, qui peut être si authentique... », The Globe and Mail

    L'auteur
    Steven Heighton est romancier, nouvelliste et essayiste. Prolifique, il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages (roman, poésie, nouvelles et essai), traduits en une dizaine de langues. Lauréat du prix du Gouverneur général de poésie en 2016, il vit à Kingston, en Ontario.

  • Difficult women

    Gay Roxane

    • Mémoire d'encrier
    • 11 Avril 2022

    Résumé:
    ''Difficult Women'' donne la parole à un choeur de femmes inoubliables. Dans un style vif et déroutant, Roxane Gay sculpte des visages qui restent longtemps gravés en nous. Deux soeurs sont inséparables depuis qu'elles ont été kidnappées et violées, enfants. Une femme fait semblant de ne pas se rendre compte que son mari et son frère jumeau se font passer l'un pour l'autre au lit. Une strip-teaseuse, qui doit payer ses études, repousse les avances d'un client riche. Un homme fonce dans le soleil et absorbe toute la lumière du monde... Autant de voix qui racontent au quotidien la passion, l'obsession, l'amour et la violence des relations. Roxane Gay creuse les bas-fonds de l'Amérique moderne au miroir de ces femmes puissantes.

    Extrait :
    ''Nous avions déjà été jeunes, puis c'était fini. M. Peter a conduit longtemps. Nous étions tellement petites, tellement effrayées. C'était assez pour qu'on garde le silence. Quand il s'est arrêté, on ne reconnaissait plus rien aux alentours. Il n'a pas dit grand-chose, ses mains serrées sur nos nuques alors qu'il nous menait du camion à une maison. Il nous a dirigées vers une chambre avec deux lits jumeaux. Le papier peint, démarqué par une bordure bleu vif, était couvert de petits oursons qui portaient des noeuds papillon bleus. Il n'y avait pas de fenêtres. Il n'y avait rien dans cette chambre à part les lits et les murs, nos corps et notre peur. Il nous a laissé une minute, en barrant la porte. Assises sur le bord du lit le plus éloigné de la porte, on a gardé le silence, nos jambes maigres se touchaient, tremblantes. Quand M. Peter est revenu, il m'a lancé une corde.''

    OEuvre en couverture: ''Aggressively Practicing Dance Moves in Front of a Mirror'' de l'artiste Keeyana Ezna

    Extrait de presse:
    ''Un puissant recueil sur des femmes difficiles, traumatisées, obstinées et non conventionnelles. Qu'il s'agisse de survivantes d'agressions, de mères célibataires ou de femmes qui noient leur culpabilité dans le vin et les mauvais petits amis, le fantastique recueil de Roxane Gay est aussi inspirant qu'excentrique.''

    Publishers Weekly

empty