Sciences humaines & sociales

  • Frantz Fanon est né à Fort-de-France en 1925 et mort en Algérie en 1961, ce médecin-psychiatre militant mit sa parole en actes et s'engagea, très tôt, dans la résistance pendant la Seconde guerre mondiale puis aux côtés des combattants du FLN pendant la guerre d'Algérie... Essayiste étudié, loué et célébré, il a inspiré plusieurs générations d'intellectuels et d'activistes révolutionnaires, mais il est aussi cet « inconnu célèbre », oublié, rejeté ou condamné, à la fois sur sa terre natale, par la métropole ou dans l'Algérie de l'indépendance.
    Peau noire masques blancs, Les Damnés de la terre, L'An V de la Révolution algérienne, ses titres phares transcendent les combats et demeurent une réflexion d'une pertinente actualité, une plongée salutaire au coeur du préjugé, du processus colonial, de l'aliénation et de ses ressorts. Avec lui, pas de « mission nègre », pas de « fardeau blanc », pas de haine et pas de reconnaissance, pas de mépris et pas de merci. Plus de cinquante ans après sa mort, trente-deux écrivains et artistes contemporains mêlent leurs mots pour dire la place que l'homme et son oeuvre occupent dans leurs parcours d'écriture, dans leurs itinéraires de femmes et d'hommes.

  • Le Soudan n'existe plus. Le divorce a été prononcé, le pays séparé en deux. Et ces deux Soudans font partie de ces pays coincés entre la géographie de la guerre et de la faim. Si les médias nous ont appris un ensemble de mots comme séparation du Sud-Soudan, crimes de
    guerre, crimes contre l'humanité, génocide au Darfour, nous sommes encore loin de comprendre ces réalités complexes.
    Pour l'histoire, Guillaume Lavallée propose ce témoignage éclairant sur les derniers jours de ce géant d'Afrique.

  • Un homme brandit la cocarde de la révolution comme un dernier espoir terrible et profond en l'homme. Ce journal est un manuel d'hygiène révolutionnaire. Gérald Bloncourt ne cesse de le marteler dans ce qui deviendra un véritable manifeste pour celles et ceux qui luttent :
    o Apprendre à rester debout pour ne pas faillir.
    o Ensemble, nous avons le pouvoir de changer les choses.
    o Osons : rêvons...!
    o La révolution est nécessaire et légitime.

empty