Pierre Ferrari

  • Le terme d'autisme dérivé du grec autos - « soi-même » - a été utilisé pour la première fois en 1911 par le psychiatre suisse Bleuler pour décrire, chez les patients schizophrènes, la rupture d'avec la réalité et le retrait sur le monde intérieur. En 1943, le psychiatre américain Kanner procéda à la première description de « l'autisme infantile précoce », affection psychiatrique sévère, survenant dès la petite enfance, marquée par l'absence de contact d'avec la réalité et le repli sur soi.
    Cet ouvrage retrace, dans une vision globale de cette affection, l'évolution des théories, des pratiques, et des recherches la concernant. Il insiste sur l'importance du diagnostic précoce. Il propose un panorama des différentes recherches sur les origines de l'affection, et des diverses modalités de prise en charge éducatives et thérapeutiques des enfants et adultes autistes. Il rappelle enfin l'urgente nécessité de créer pour eux des lieux nouveaux d'accueil et de soin. À lire également en Que sais-je ?...
    Les troubles du langage et de la communication chez l'enfant, Laurent Danon-Boileau
    La psychologie de l'enfant, Olivier Houdé

  • L'objectif du Traité européen de psychiatrie et de psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent est de proposer une étude rigoureuse et fine du développement psychologique, de ses perturbations et des troubles psychiatriques qui peuvent survenir chez l'enfant depuis la période périnatale jusqu'à l'adolescence, ce faisant d'identifier les facteurs qui participent à leur genèse ou à leur pérennisation : facteurs neurobiologiques, génétiques, impact des milieux familial ou socioculturel dans lesquels vit l'enfant et des interactions qu'il entretient avec ceux-ci, voire parfois de certaines conséquences de pathologies somatiques préexistantes... Les différentes approches théoriques, étiologiques, diagnostiques et thérapeutiques sont présentées par des praticiens venus de différents pays européens, tous reconnus pour leurs compétences quant aux questions exposées, mais aussi pour la diversité de leurs expériences personnelles, permettant la confrontation de celles-ci, dans le champ d'une pédopsychiatrie, vaste, diversifiée et surtout ouverte. Les champs recouverts explorent six grands axes : les différents aspects du développement de l'enfant et de l'adolescent (psychoaffectif, sensoriel, de l'attachement, du langage, de l'identité sexuelle...) ; · l'examen et l'évaluation de l'enfant et de l'adolescent (examen clinique, psychologique, cognitif, neuropsychologique, psychomoteur, du langage...) ; · la psychiatrie périnatale (celle de la vie foetale, des premières interactions parents-nourrisson...) ; · les grandes catégories nosographiques ; · l'organisation de la psychiatrie infantojuvénile dans les pays européens ; · les différentes modalités de la prise en charge (les différentes psychothérapies, les différents modes de rééducation cognitives, psychomotrices, de langage, les questions liées aux apprentissages scolaires, les traitements médicamenteux, les aspects législatifs de la protection de l'enfant et de l'adolescence...). Les deux grandes originalités de cet ouvrage sont : · l'importance accordée à l'approche psychopathologique comme mode de compréhension des processus psychiques à l'oeuvre, au-delà d'une unique référence à la seule symptomatologie repérable en première approche clinique ; · l'importance accordée à la diversité de l'approche européenne, tant dans l'organisation des soins que dans l'impact des modèles socioculturels de chaque pays dans la compréhension de la psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent.

empty