Laurent Larcher

  • " Nous le savons : la défense de ses intérêts - en premier lieu économiques - oblige la France à se lier avec des autocrates, des dictateurs, des illuminés et des criminels. Et ils sont légion. Mais nous, Français, que savons-nous de la nature et de l'éte

  • Tout a commencé par une question posée par Simone Veil à Jacques Semelin en 2008 : « Comment se fait-il que tant de Juifs ont pu survivre en France malgré le gouvernement de Vichy et les nazis ? » Un vrai défi pour cet historien spécialiste des crimes de masse et de la Shoah.
    Si Serge Klarsfeld a établi que trois quarts des Juifs en France ont échappé à la mort (chiffre exceptionnel en Europe), ce n'est en effet pas l'action des quelque 4 000 Justes français qui peut à elle seule l'expliquer. Et ce n'est pas davantage (comme certains le soutiennent à nouveau aujourd'hui) une imaginaire mansuétude de Vichy, dont l'implication criminelle n'est plus à démontrer. Il y avait donc bien une « énigme française » sur laquelle l'historiographie était encore très pauvre.
    D'une plume alerte, en collaboration avec Laurent Larcher, journaliste à La Croix, l'historien nous raconte son enquête passionnante dans la mémoire des Juifs non déportés, son analyse des circonstances de l'époque, ses rencontres avec Robert Paxton, Robert Badinter, Pierre Nora, Serge Klarsfeld... C'est une tout une autre histoire des Français sous l'Occupation qui est ici mise au jour et confrontée au régime mémoriel institué par le discours de Jacques Chirac le 16 juillet 1995 - sans que jamais la Collaboration ni le sort tragique des victimes ne soient oubliés.

  • Rwanda : ils parlent ; témoignages pour l'histoire

    ,

    • Seuil
    • 21 Mars 2019

    25 ans après le génocide des Tutsis au Rwanda, ces entretiens inédits avec des acteurs de l'époque, hauts fonctionnaires, politiques, militaires, journalistes et prêtres français confirment le naufrage épouvantable de notre diplomatie, et la faillite morale de nos autorités.
    Laurent Larcher a rencontré ceux qui, depuis 25 ans, défendent sans sourciller leur action au Rwanda, et il restitue, sans filtre, leur version de l'Histoire. Sous l'effet des questions répétées du journaliste, et confronté, notamment, aux témoignages de Bernard Kouchner, Guillaume Ancel et d'un autre soldat de Turquoise, qui affirment que l'armée française a organisé des opérations offensives, après le début du génocide, contre le FPR de Kagamé, le discours officiel (la France ne savait pas, Turquoise est un modèle d'opération humanitaire) a commencé à se lézarder.
    Ces multiples entretiens sont, en soi, des documents précieux, un livre pour l'histoire. Mais ils sont aussi une nouvelle étape dans le dévoilement de l'implication de l'armée française dans le génocide des Tutsis. Ce livre fait entendre le fond de la pensée des principaux acteurs de cette implication, et permet de mesurer l'étendue de leur aveuglement. 25 ans après, rien n'a changé dans la conscience de ceux qui ont soutenu le régime meurtrier d'Habyarimana.
    Historien de formation, journaliste à La Croix, Laurent Larcher est reporter de guerre, spécialiste de l'Afrique subsaharienne, et auteur de plusieurs livres, dont Au nom de la France ? Les non-dits de notre diplomatie (2018).

empty