Les Disparus de Dublin

Traduit de l'ANGLAIS (IRLANDE) par MICHELE ALBARET-MAATSCH

À propos

Derrière le nom de Benjamin Black se cache le grand romancier irlandais John Banville, Booker Price 2005 pour La Mer." Dans le service de médecine légale, il faisait toujours nuit. C'était un des trucs qui plaisaient à Quirke dans son boulot - avec cette impression d'y perpétuer des pratiques ancestrales, des techniques secrètes, une oeuvre trop sombre pour être accomplie en pleine lumière. " C'est là, dans son repaire, un soir d'ivresse, que le cadavre d'une inconnue déclarée morte dans de troublantes circonstances va obliger Quirke à sortir de l'ombre - à se lancer dans une enquête que tous cherchent à lui faire abandonner. Car cette enquête, qui met en cause l'Église toute-puissante des années 1950, menace de dynamiter la haute société catholique, de Dublin à Boston. Et de gangrener l'âme de sa propre famille, en réveillant ses blessures les plus enfouies.
Il est médecin légiste, veuf, misanthrope, souvent soûl - bref, pas très catholique. Avec Quirke, John Banville a créé un héros que vous allez adorer.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Benjamin Black

  • Traducteur

    MICHELE ALBARET-MAATSCH

  • Éditeur

    Nil éditions

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    28/06/2012

  • EAN

    9782841115877

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    321 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    1 825 Ko

  • Diffuseur

    Editis-Interforum

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Benjamin Black

Né en 1945 à Wexford, Irlande, John Banville vit à Dublin. Depuis ses débuts, l'½uvre de cet « orfèvre des mots » a été récompensée par de nombreux grands prix littéraires. Il est l'auteur de quinze romans, dont Éclipse (2002), Impostures (2003), Athéna (2005), La Mer (2005, Booker Prize), Infinis (2010), parus chez Robert Laffont dans la collection « Pavillons ». Ses polars signés Benjamin Black sont publiés chez NiL.

empty