le paon

Traduction JACQUES IMBERT  - Langue d'origine : RUSSE

À propos

Le Paon, c'est Pavline, un ancien serf qui a racheté au prix fort sa liberté. Devenu majordome au service de la propriétaire d'un immeuble divisé en appartements, dans le Moscou de la fin du XIXe, il fait régner un ordre impeccable. Sa vie est bouleversée quand il adopte puis élève une jeune aristocrate ruinée. Il finira par l'épouser pour qu'elle ne reste pas sans statut. Et surtout, il continuera à la servir et à la vénérer quand peu à peu elle reviendra vers sa classe d'origine, mais comme maîtresse d'un bel officier, un jour condamné à quitter Moscou pour la lointaine Sibérie... Le Paon se donnera corps et âme à cette aventure troublante, il s'exposera à des souffrances indicibles, se fera passer pour mort, mais demeurera inflexible dans son combat contre le mensonge et l'injustice.

Nikolaï Semionovitch Leskov est né en 1831, honni par le camp progressiste, rejeté par les conservateurs. Il est mort en 1885. Tolstoï dira alors : "Le temps de Leskov n'est pas encore venu. Leskov est un écrivain de l'avenir."

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782815928564

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    136 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    2 816 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Nikolaï Leskov

Écrivain et journaliste russe, Nikolaï Leskov est né en 1831, à Gorokhovo (Oural). D'abord agent pour un négociant
anglais, il devient dans les années 1860 critique littéraire. En 1864 et 1866, il publie ses premiers romans sous le pseu-
donyme de Stebnitski : L'Impasse et Les Insulaires. Ses écrits sont le miroir de ses idées assez révolutionnaires.
Ses livres sont parfois sombres et pessimistes, mais peuvent également se révéler satiriques, comme c'est le cas avec
Le Voyageur enchanté, qu'il écrit en 1873. L'un de ses romans les plus connus, Lady Macbetch du district de Mtsensk,
servira de base à l'opéra, très controversé et déprécié par la critique soviétique au moment de sa composition
en 1934, de Dmitri Chostakovitch. En 1880, il devient essayiste politique et s'intéresse à de nombreuses questions
touchant au social, à la religion ou à la politique. Celui que les Russes considéraient comme le plus russe
de tous les écrivains russes s'éteint à Saint-Pétersbourg, en 1895.

empty