à travers la mort

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Offrir cet ebook

[eBook] à travers la mort

Toujours resté inédit, la publication du " second tome " des célèbres Mémoires de Louise Michel constitue un événement. Il couvre une période particulièrement active, s'ouvrant sur la mort de Marianne Michel, la mère, et de Victor Hugo, l'idole, pour se refermer en août 1890, son départ pour Londres. Cette édition s'accompagne d'un important dossier documentaire d'inédits. L'histoire de la publication des Mémoires de Louise Michel est étonnante : elle débute en 1886, chez l'éditeur Roy, sous le titre - maintes fois réédité - de Mémoires de Louise Michel écrits par elle-même. Tome I. Aucun autre tome n'a suivi. Et si, par la suite, sont venus s'accoler d'autres écrits de la célèbre anarchiste, les soixante-dix feuilletons qui constituent le véritable second tome, parus dans la presse de 1890, avaient " disparu ", peut-être victimes collatérales d'une entreprise de récupération de l'autobiographie de Louise Michel juste après sa mort. Aussi l'édition de ce second tome, inédit en librairie, constitue-t-elle un événement. Couvrant par son contenu les années 1886-1890 (période qui s'ouvre après la mort de Marianne Michel, la mère, et de Victor Hugo, l'idole, pour se refermer en août 1890, à son départ pour Londres), ce gisement, incroyablement riche, révèle une écrivaine viscéralement engagée dans l'écriture, vivant ensemble le rapport à l'histoire, à la mémoire, au présent de sa lutte et à l'écriture. L'édition critique de ces Mémoires, accompagnée d'un dossier documentaire, est établie par Claude Rétat, directrice de recherche au CNRS.

  • EAN 9782707188366
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 336 Pages
  • Action copier/coller Dans le cadre de la copie privée
  • Action imprimer Dans le cadre de la copie privée
  • Poids 696 Ko
  • Distributeur Editis

Louise Michel

Louise Michel (1830-1905), institutrice, militante anarchiste et féministe, écrivain, grande figure de la Commune de Paris, elle fut déportée dix ans en Nouvelle-Calédonie. Inlassable militante révolutionnaire, elle laisse également une œuvre littéraire considérable (mémoires, souvenirs, récits, romans, poèmes etc.).

empty