Changer la vie (coédition Versilio)

À propos

Roman d'apprentissage, roman des illusions, des déceptions, Changer la vie est porté par une allégresse d'écriture nourrie par sa bande-son : un medley de titres rock impeccablement enchaînés, qui communiquent au lecteur son énergie et son joyeux goût de vivre.
" Le livre touchera tous ceux qui ont eu vingt ans. Le roman se lit et s'écoute tant André est bercé par la musique... Avec sa tendresse emplie d'autodérision, Audouard n'a pas écrit le roman de la déception... Bien au contraire, il a pris toute cette jeunesse perdue, ces illusions avec la joie et le sourire. Et, du coup, nous aussi. " - Le Figaro Littéraire, Mohammed Aïssaoui
" Un roman d'apprentissage qui fait briller les illusions de la jeunesse et les déceptions de la vie. Un roman écrit avec plein de musiques dans la tête. " - France Culture, Un autre jour est possible
" Ça déborde des marges, c'est drôle et c'est bon. " - Le Journal du Dimanche
" Ce roman raconte magnifiquement le New-York des années 80 (...) avec une plume toujours aussi gracieuse. . . Tout est frénétique dans ce roman d'apprentissage : la jeunesse, la musique et l'amour. " - RTS - 1a 1ère (Suisse)
1981. Les murs de Paris se couvrent des affiches du candidat Mitterrand, avec le slogan socialiste " Changer la vie ". André et son ami François ont une vingtaine d'années. Par tempérament, fidélité ou rébellion, ils participent à la grande fête du 10 mai.
L'occasion leur étant donnée de passer l'été à New York, les deux amis s'y précipitent, persuadés de croiser Bob Dylan dans le Village ou de rencontrer Lou Reed au Max's Kansas City. Tandis que François s'éclipse dans les recoins de la scène gay new yorkaise, André, guidé par la jolie Giulia et par son employeur Logan, gauchiste devenu patron d'une maison d'édition marginale découvre le rythme frénétique de la " ville qui ne dort jamais "...
Roman d'apprentissage, roman des illusions, des déceptions,
Changer la vie est porté par une allégresse d'écriture nourrie par sa bande-son : un
medley de titres rock impeccablement enchaînés, qui communiquent au lecteur son énergie et son joyeux goût de vivre.
Changer la vie est le douzième livre d'Antoine Audouard, dont le roman
Adieu mon unique (Coll. Blanche 2000, " Folio " n°3675) a été traduit dans quatorze langues.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782361321338

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    170 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Poids

    922 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Antoine Audouard

Antoine Audouard est né le 6 août 1956. Petit-fils du surréaliste André Thirion (ami d'Aragon et de Breton, auteur du classique Révolutionnaires sans révolution), fils du journaliste et écrivain Yvan Audouard, filleul d'Antoine Blondin, il est très vite plongé dans le milieu littéraire.
Après des études au lycée Pasteur de Neuilly, puis à Sciences Po, Antoine Audouard a publié chez Gallimard entre 1977 et 1981 trois romans d'éducation sentimentale. Parallèlement, il rencontre Bernard Fixot, avec qui il commence une carrière d'éditeur, d'abord à Edition N°1, puis chez Fixot et enfin chez Robert Laffont, où il sera pendant six ans directeur général. Il y travaille avec des auteurs aussi différents qu'Alphonse Boudard et Claude Michelet, Bret Easton Ellis et Christian Jacq, Alina Reyes et Jean-Dominique Bauby.
Il quitte les éditions Robert Laffont en 2000 pour revenir à l'écriture. Après Adieu, mon unique (aux éditions Gallimard), il se lance avec deux amis dans l'écriture d'Inca. Il poursuit également des activités d'édition, sur papier ou sur Internet (il est le créateur du Prix Internet du Livre), dans le cadre de la société créée par sa femme, l'éditrice Susanna Lea.

empty