Dom Juan

À propos

Dom Juan vient de quitter sa femme pour tenter d'enlever à son futur époux une jeune fiancée trop éprise de son prétendant pour que l'idée ne lui vienne pas de troubler leur bonheur. Puis il jette son dévolu sur de jeunes paysannes qu'il promet d'épouser. Sganarelle a beau timidement tenter de ramener son maître libertin dans le chemin de la vertu et de la religion, Dom Juan préfère les plaisirs transitoires de ce monde, si dangereux pour son salut, à l'espérance d'une béatitude infinie. D'autres pourtant l'avertiront « qu'une méchante vie amène une méchante mort »... Venu de Tirso de Molina et de son Burlador de Sevilla, le sujet dont Molière s'empare en 1665 a déjà donné lieu à d'assez nombreuses pièces. Pourtant, rien de plus personnel que ces cinq actes en prose conduits avec une éclatante maîtrise qui donne aux personnages la profondeur de l'humanité vraie. De la farce jusqu'à l'ironie la plus fine, la pièce propose tous les registres du comique. Mais c'est aussi la plus tragique des comédies, qui prend la dimension d'un drame métaphysique. Edition présentée et annotée par Jean-Pierre Collinet. 

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Théâtre

  • EAN

    9782253094401

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    563 Ko

  • Distributeur

    Numilog

Molière

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, né en 1622 et mort en 1673, est un dramaturge et acteur de théâtre français. Sans doute le plus célèbre !Dans ses nombreuses pièces, toujours fréquemment jouées, il applique la morale suivante "castigat ridendo mores" (En riant, châtier les moeurs). Il souhaitait "faire rire les honnêtes gens" en tournant en ridicule les vices des hommes, espérant ainsi leur insuffler l'envie d'être meilleur, mais aussi de se libérer de contraintes sociales absurdes.

empty