nord et sud

Traduction FRANCOISE DU SORBIER  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Roman traduit de l'anglais, préfacé et annoté par : Françoise du Sorbier.C'est le choc de deux Angleterre que le roman nous invite à découvrir : le Sud, paisible, rural et conservateur, et le Nord, industriel, énergique et âpre. Entre les deux, la figure de l'héroïne, la jeune et belle Margaret Hale. Après un long séjour à Londres chez sa tante, elle regagne le presbytère familial dans un village du sud de l'Angleterre. Peu après son retour, son père renonce à l'Église et déracine sa famille pour s'installer dans une ville du Nord. Margaret va devoir s'adapter à une nouvelle vie en découvrant le monde industriel avec ses grèves, sa brutalité et sa cruauté. Sa conscience sociale s'éveille à travers les liens qu'elle tisse avec certains ouvriers des filatures locales, et les rapports difficiles qui l'opposent à leur patron, John Thornton.
En même temps qu'un étonnant portrait de femme dans l'Angleterre du milieu du xixe siècle, Elizabeth Gaskell brosse ici une de ces larges fresques dont les romanciers victoriens ont le secret.Fille et femme de pasteur, Elizabeth Gaskell (1810-1865) connaissait intimement la vie provinciale et les milieux industriels. Sa sensibilité aux questions sociales la porta à peindre avec sympathie la condition des opprimés de son temps : les ouvriers et les femmes. Proche de Charles Dickens, Georges Eliot et Charlotte Brontë, elle a occupé une place importante sur la scène littéraire victorienne. On la redécouvrira avec bonheur. 

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782213673424

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    512 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Elizabeth Gaskell

Elizabeth Gaskell est née le 29 septembre 1810 à Londres et est morte le 12 novembre 1865 à Holybourne, dans le Hampshire. Son premier roman, Mary Barton paru en 1848, lui vaut un succès immédiat et les éloges de Dickens et de Carlyle. Amie de Charlotte Brontë, elle en écrira la biographie, Charlotte Brontë (Éditions du Rocher, 2004). Elle a laissé à la postérité quelques chefs-d'½uvre : Ruth (1853), Nord et Sud (Points, 2012) et Femmes et filles (L'Herne, 2005). Elle est reconnue comme un des plus importants écrivains de l'époque victorienne. Les critiques anglo-saxons la rapprochent de Jane Austen.
/>

empty